Lorsqu’il s’agit d’une piscine naturelle, chaque élément de l’écosystème a un rôle important à jouer. En effet, ceux-ci contribuent à l’entretien, plus principalement à l’eau limpide du bassin.

Piscine naturelle, espace de baignade écolo pour les nageurs

Ceux qui ont des piscines traditionnelles chez eux pour nager, se rafraîchir ou se baigner savent qu’elles requièrent beaucoup d’entretien et consomment de l’énergie. C’est pour cette raison qu’il vous faut opter pour une piscine naturelle si vous souhaitez avoir une zone de baignade dans votre jardin qui est plus respectueuse de la santé et de l’environnement.

Bassin naturel : un fonctionnement sans produits chimiques

Dans l’éventualité où vous vous demandez pourquoi installer une piscine naturelle alors que le coût de construction est plus élevé, sachez qu’elle vous fera économiser de l’argent sur l’entretien. En effet, bien qu’il vous faille nettoyer le fond du bassin au moins une fois par semaine et tailler la zone de végétation régulièrement, l’écosystème préservera ou rétablira la qualité de l’eau de la piscine naturelle. Vous participerez à la protection de l’environnement, car le chlore ou d’autres produits chimiques et polluants ne seront pas nécessaires pour l’entretien.

Les éléments aidant au bon fonctionnement de l’écosystème de l’étang

L’écosystème d’une piscine naturelle comprend divers éléments. En ce qui concerne la faune, les poissons, comme des carpes koï, sont recommandés, mais il est aussi possible d’y ajouter des grenouilles pour éliminer les insectes, dont les moustiques. Du côté de la flore, il y a des plantes aquatiques et flottantes comme les algues ainsi que les nénuphars. Ceux-ci aident à l’oxygénation ainsi qu’à l’épuration du milieu naturel. Les cascades servent aussi à oxygéner la piscine naturelle.

Un système de filtration biologique pour l’espace aquatique et végétal

Pour le traitement de l’eau douce de la piscine naturelle, un petit bassin destiné à la régénération, selon le principe du lagunage, et à la filtration des impuretés est nécessaire. Celui-ci doit contenir des bactéries ainsi que des substances minérales, dont des graviers, des galets, des billes d’argile et de la pouzzolane. Pour finir, des végétaux, choisis selon le climat, doivent également y être incorporés.

Credit photo : Photography FootageLab / Shutterstock©

Avec l’ETX Studio/AFP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.