Photography Roman Samborskyi / Shutterstock©

En matière d’immobilier, beaucoup en France cherchent à faire un investissement. Certains veulent acquérir un appartement ou une maison dans des contrées de l’Hexagone, tandis que d’autres optent pour divers pays d’Europe.

Sacrifices consentis pour conclure un achat immobilier
Plusieurs Français veulent effectuer un investissement dans l’immobilier locatif ou privatif. Pour l’achat d’une maison ou d’un appartement de type duplex, par exemple, ils sont prêts à ne pas partir en vacances et à utiliser davantage les transports en commun. Parmi les régions françaises qui intriguent les primo-accédants d’un bien immobilier, il y a la Côte d’Azur, l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie.

La recherche de biens immobiliers dans les pays d’Europe
Il y a aussi de nombreux Français qui cherchent à faire un investissement immobilier en dehors de l’Hexagone pour changer de cadre de vie et bénéficier d’une fiscalité avantageuse. En fait, selon une enquête qui a été faite récemment, près de 10 % des habitants souhaitent acheter de l’immobilier (maison ou appartement) dans une autre contrée d’Europe dès l’année prochaine.

L’acquisition de logements avec espace extérieur dans des villes européennes
De nombreuses personnes résidant dans les arrondissements de Paris aimeraient trouver un logement dans la région de la Catalogne, plus principalement à Barcelone. En ce qui concerne les autres villes où ils recherchent des biens à vendre, il y a Porto, Lisbonne, Valence et Rome. Par ailleurs, depuis le confinement, durant la consultation des annonces de vente immobilière, beaucoup favorisent les résidences bénéficiant d’un balcon ou d’une terrasse.

Des éléments qui incitent les gens à reconsidérer un déménagement
Avant d’acheter un bien immobilier neuf ou ancien à l’étranger, il faut songer à l’aspect financier et à la crise sanitaire. Les gens ont également tendance à reconsidérer leur déménagement parce qu’ils ne connaissent pas vraiment la langue et la législation du lieu où ils souhaitent immigrer. De plus, les acquéreurs estiment qu’il n’y a pas assez de visibilité sur les prestataires tels que les banques et les agents immobiliers.

Avec l’ETX Studio/AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.